U3C

Union Civique des Contribuables
Citoyens de Franche-Comté

Accès direct aux rubriques

Recherche sur le site


LE MOMENT OPPORTUN / BONS CONTEURS MAUVAIS COMPTABLES  !


Nancray le mardi 19 novembre 2013.


Sous le titre « un maire doit savoir céder sa place au moment opportun » , l'est républicain du mardi 19 novembre fait savoir que le maire de Nancray a décidé de ne pas se représenter. L'argumentaire du futur ex maire est « qu'il faut savoir au moment opportun céder sa place pour que des idées et énergies nouvelles puissent émerger ».

La situation financière dans laquelle la commune se trouve aujourd'hui est peut-être le fondement de l'opportunité. En 2000, la fiscalité s'élevait à 163€  et la dette à 506€ par habitant. En 2012, la fiscalité est de 293€ et la dette de 1421€ par habitant.

Je comprends que le futur retraité de la mairie ne veuille pas donner de conseils à son successeur qui aura surtout pour mission de désendetter la commune sans augmenter la fiscalité dont le montant est devenu trop lourd.

Il est loin le temps où le ministre de l'Intérieur rappelait par circulaire aux maires que « l'emprunt à l’inconvénient, en engageant l’avenir, de mettre les générations futures dans l’impossibilité de réaliser, à leur tour, si ce n’est au prix des plus lourds sacrifices, les améliorations successives dont le besoin se fait sentir à chaque époque de la vie communale…. » ( 25 Août 1885, Allain-Targé, ministre de l'Intérieur)

 

Serge GRASS, Citoyen contribuable de Nancray.

 


©©©©©©©©©©©©©

BONS CONTEURS MAUVAIS COMPTABLES  !

 

Jusqu'alors je m'interrogeais pour savoir ce qui conduisait à une évolution catastrophique des comptes publics. La réponse du maire et de son adjoint aux finances à mes critiques sur la situation financière de la commune de Nancray, vient de donner la réponse à mes questionnements.


Les élus savent conter … mais ne savent pas compter !

Selon eux, lorsque la fiscalité passe de 163€/ habitant en 2000 à 293€/habitant en 2012 l'augmentation est de moins de 1,5 % par an !

Pour moi l'augmentation totale est de 79 %, soit 6,07 % par an . Si l'on déduit l'inflation qui a été de 25,5 %, l'augmentation est de 53,3 % soit 4,1 % par an pour ces 13 années.

Quant à la dette le coefficient d'augmentation est de 155 % inflation déduite !

Pour conclure nos élus sont de bons conteurs pour convaincre les électeurs et de mauvais comptables, hélas pour les contribuables.

Serge GRASS

 

 

 

 

 

 
 

Nb de visiteurs:105540
Nb de visiteurs aujourd'hui: 16
Nb de connectés:1